Claudine Lapointe : pianiste compositrice

Pianiste d’une grande sensibilité, pédagogue passionnée, membre de jurys de divers concours et examens, compositrice engagée : Claudine Lapointe se consacre corps et âme à son art.

Née en Abitibi en 1960, Claudine Lapointe est diplômée en musique du Collège Marguerite-Bourgeoys (1979)
et titulaire d’un baccalauréat en enseignement de la musique – option interprétation (1982) de l’Université du Québec à Montréal. Elle parfait ses connaissances avec Lorraine Prieur, une pianiste et pédagogue estimée.
En 1982, elle est gagnante du Concours de musique du Québec et, en 1983, du Concours de musique du Canada.

Les années américaines

Elle part ensuite étudier en Californie, où elle habitera plus de 10 ans. En 1989, elle présente, à la maîtrise de l’Université de Californie à Los Angeles (UCLA), les résultats de sa recherche portant sur la particularité des doigtés de Chopin.

Une heureuse rencontre avec Sarah O'Brien, une violoncelliste britannique, l’amène à la musique de chambre. Non seulement elle se produit en concert et participe à des enregistrements, mais elle est également pianiste invitée au Los Angeles Art Festival et au Festival of American Music.

En 1995, la tragique explosion des bureaux fédéraux de la ville d’Oklahoma l’amène à composer Oklahoma City, sa première pièce pour piano qui bénéficiera d’une vaste radiodiffusion à Los Angeles, à Oklahoma City et à Montréal. Elle compose également Secrets de femmes et Chanson pour femmes, destinées à l’album Always in Our Heart, une offrande à The Nicole Brown Simpson Charitable Foundation, pour la poursuite de sa mission d’aider, d’éduquer et de traiter les victimes de violence et leurs agresseurs.

De l’enseignement à la composition

De retour au Québec, Claudine Lapointe poursuit l’enseignement, aussi bien en privé qu’au public. Elle est membre de jurys, donne des concerts et contribue à divers projets. Elle siège au conseil d’administration du Conservatoire de musique de la Montérégie, où elle effectue également de la supervision d’enseignement et pour lequel elle a créé le programme de piano.

En 2008, elle se joint au pianiste Jean-Pascal Hamelin ainsi qu’aux comédiens Caroline Boyer et Jean-Pierre Harel pour présenter dans divers salons de musique À la plume et au piano... Johannes Brahms et Clara Schumann, de Jean-Pierre Harel. Ce projet la rejoint particulièrement par cette plongée au cœur de l’émotion, qui lui permet de toucher à l’essence même de la musique et des raisons profondes pour lesquelles elle y dédie sa vie.

Outre l’enseignement et l’interprétation, Claudine Lapointe se consacre à la composition. Elle souhaite donner vie à ses pièces et les faire connaître aux musiciens d’ici et d’ailleurs.